L'amie prodigieuse, l'indestructible amitié

Dernière mise à jour : 14 juil. 2021

L'amie prodigieuse offre la vision de deux enfants qui se construisent dans le regard l’une de l’autre et découvrent parfois ensemble, souvent en parallèle, la réalité du monde des adultes. Lenù et Lila, deux êtres différents et pourtant indissociables. Retour sur cette amitié indestructible et orageuse.

Chronique littéraire "L'amie prodigieuse" d'Elena Ferrante, par Mélissa Pontéry, blogueuse et auteure

La quatrième de couverture…


« Naples, fin des années cinquante. Deux amies, Elena et Lila, vivent dans un quartier défavorisé de la ville, leurs familles sont pauvres et, bien qu'elles soient douées pour les études, ce n'est pas la voie qui leur est promise. Lila, la surdouée, abandonne rapidement l'école pour travailler avec son père et son frère dans leur échoppe de cordonnier. En revanche, Elena est soutenue par son institutrice, qui pousse ses parents à l'envoyer au collège puis, plus tard, au lycée, comme les enfants des Carracci et des Sarratore, des familles plus aisées qui peuvent se le permettre.

Durant cette période, les deux jeunes filles se transforment physiquement et psychologiquement, s'entraident ou s'en prennent l'une à l'autre. Leurs chemins parfois se croisent et d'autres fois s'écartent, avec pour toile de fond une Naples sombre mais en ébullition, violente et dure. Des chemins qui les conduiront, après le passage par l'adolescence, à l'aube de l'âge adulte, non sans ruptures ni souffrances.

Formidable voyage dans Naples et dans l'Italie du boom économique, L'amie prodigieuse trace le portrait de deux héroïnes inoubliables, qu'Elena Ferrante traque avec passion et tendresse jusqu'au plus profond de leur âme.»


Comment raconter la naissance d'une amitié ?


Deux petites choses perdues dont, un jour, les regards se croisent, et sur qui la foudre s’abat avant même d’avoir pu babiller la moindre parole. L’amitié est fulgurante, souvent vache, peut-être indispensable mais rarement aléatoire. “Qui se ressemble s’assemble”, “les opposés s’attirent”, comme en amour, on cherche en son ami(e) le reflet de sa propre image. L’amie prodigieuse retrace les premières années de cette amitié tempétueuse entre haine et admiration.


Elena Ferrante nous fait découvrir un cadre suffoquant. Naples, un quartier pauvre dont le quotidien se rythme au gré des rivalités familiales. De nombreux personnages, de multiples fratries, un enchevêtrement d’intrigues impliquant les uns et les autres : un huis-clos au sein duquel les mentalités ont encore du mal à évoluer. Au cœur de l’enfance, Lila est une petite fille effrontée, un vilain petit canard tout en os mais doté d’une intelligence et d’une rage de vivre qui tranche avec son physique efflanquée. Elena est une enfant plus docile, toujours un peu timide et cantonnée à assouvir les attentes de ses proches. Si leur complicité se construit au fil des ans, leurs différences sont prégnantes. Dans ce premier tome, l’auteure retrace leur enfance et leur adolescence : leurs peurs, leurs joies, leurs rêves et leurs désirs. Années après années, les deux jeunes filles s’affrontent, se jaugent. Lila se joue de sa beauté éclatante, Elena s’épanouit sur la voie royale des études. Alors que la vie les sépare de plus en plus, leur lien paradoxalement se renforce à tel point qu’ensemble, elle ne forme plus qu’un.


Derrière la misère apparente et à violence du monde des adultes, Elena et Lila grandissent dans une complicité ambivalente, portée par une aspiration commune : échapper à la reproduction sociale. L’une se complait dans l’univers calculateur de son quartier, l’autre cherche désespérément l’émancipation.


À travers cette amitié qui semble indestructible, Elena Ferrante dresse le portrait de deux héroïnes inoubliables dont on a bien du mal à se détacher. Comment passer à une autre histoire après un voyage aussi flamboyant de douceur ?


Pour résumer…


L’amie prodigieuse est un grand roman ! Un récit évocateur et poignant, qui jongle entre tendresse et passion, se joue de nos propres souvenirs. On avance dans les pages et on se revoit tout gamin… Ces premières années d’amitié tempétueuse ne pourront vous laisser insensibles. Un coup de cœur littéraire à offrir sans retenue.


Ma note…


18/20

Coup de cœur !

L'amie prodigieuse Elena Ferrante 448 p. Folio, 8,30 € Dans la même saga : Le nouveau nom Celle qui fuit, celle qui reste L'enfant perdue

10 vues0 commentaire
page0 2.JPG

Bonjour et merci pour votre visite !

Curieuse et gourmande aux yeux verts, je dévore tous les livres qui se trouvent sur mon passage.

En éternelle rêveuse, j’avoue mon faible pour les romans contemporains, reste à jamais séduite par les plus grands classiques et vibre plus que jamais pour les combats féministes ! Paradoxalement, mon pécher mignon est à base des thrillers les plus noirs…

Au gré de mes envies et de mes humeurs, mes lectures varient et s’enrichissent. Je reste ouverte à tous les genres littéraires, pour peu qu’ils me permettent de passer un agréable moment.

Depuis 2015, je tiens un blog littéraire sur lequel je partage mes coups de cœur. 

Mais plus que lectrice, je suis aussi auteure. 

Couverture.png

Nos Certitudes

Mon premier roman, déjà disponible en précommandes.

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter